Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10 septembre 2021

DÉCÈS de Roland GRONCHI

http://www.francois-van-de-ville.fr/archive/2021/09/10/de...

 

03:54 Publié dans VIE du MOUVEMENT | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique

05 septembre 2021

L'ORACLE BERTA

"Objectif Gard" de cette semaine a curieusement ouvert sa rubrique hebdomadaire par un article intitulé "L'Oracle Berta" dont le contenu, particulièrement élogieux à l'égard de notre ami Député, ne manque pas de surprendre dans l'atmosphère du moment assez perturbée sur de très nombreux autres plans.

Nous nous autorisons de retranscrire ici le contenu souvent étonnant de cet article.

"Il est comme ça Philippe Berta, la lumière, les tralalas et les hypocrites, il s'en cogne royalement. Parlementaire depuis bientôt cinq ans, il n'a qu'une seule ligne de conduite : le sérieux et l'engagement pour faire avancer la France.

"Cela fait quand même bizarre en l'écrivant car on ne peut pas dire que ce soit le cas de tous. Et pas seulement les élus du Sénat ou de l'Assemblée nationale. Il suffit de regarder attentivement les exécutifs locaux et départementaux...

"Bref en tout cas, le député Modem ne chôme pas et si un classement devait être établi des parlementaires les plus assidus, il ne devrait pas être trop loin de la palme du meilleur élève. Rappelons qu'outre ses nombreuses propositions de lois et rapports parlementaires, Philippe Berta est membre de la commission permanente sur les affaires culturelles et éducation (membre), qu'il a été rapporteur de la commission spéciale chargée d'examiner le projet de loi relatif à la bioéthique, il a participé à la commission d'enquête sur la stratégie de relocalisation de l'industrie et à la mission d'information sur le médicament, etc. N'en jetez plus, la cour est pleine ! Et il a été aussi particulièrement présent pendant la crise sanitaire où ses prises de parole, ses explications, ses théories ont fait sacrément de l'ombre aux nombreux scientifiques de pacotille présents du matin au soir sur les plateaux TV.

"On en revient à cette fichue lumière que le Gardois déteste. D'ailleurs, c'est dans le secret de l'Élysée qu'Emmanuel Macron et sa garde rapprochée compte sur lui pour poursuivre ses activités de parlementaire après 2022. Il devrait d'ailleurs se voir confier une mission présidentielle "spéciale", selon nos informations. Rare.

"Voici encore un bel exemple et une jolie distinction pour ce travailleur de l'ombre qui s'est fixé pour seul objectif de ne pas perdre cinq ans dans les allées du Palais Bourbon à papillonner. Il a réussi. Cinq années utiles. Qui pourraient se prolonger.

"Même si la Droite et la Gauche locales vont tout faire pour s'emparer de cette 6e circonscription, ni François Courdil, son ancien attaché parlementaire, pressenti pour se présenter, ni même le candidat de l'alliance PS-PCF n'ont l'assurance d'une victoire prochaine.

"Le rouleau compresseur Macron pourrait tout emporter et renouveler une bonne paire de députés. Sauf si finalement, malgré sa puissance, le Président de la République y laissait quelques plumes. Philippe Berta s'en cogne encore une fois : il n'avait pas l'intention d'aller plus loin qu'un mandat. Et même si l'appétit vient en mangeant, ses compétences seront assurément utiles ailleurs • 

05 juin 2021

Le MoDem du Gard aux Élections Régionales 2021

Liste2.jpg

Les candidats gardois de la liste régionale "Nouvel Élan pour l'Occitanie" se sont réunis à Nîmes pour faire ensemble le point sur leurs projets en faveur du développement du département du Gard et de ses populations.

Étaient présents, entr'autres, les candidats du MoDem du Gard. À savoir :

Barbara De Vos (Nîmes, collaboratrice parlementaire et Présidente du MoDem du Gard)

Bernadette Bandler (Le Grau du Roi, avocate)

Bernard Bon (Bellegarde, retraité, ancien Président du MoDem du Gard)

Sylvie Berthiot (Nîmes, greffière de Justice)

Patrick Diez (Nîmes, contrôleur de gestion)

La qualité essentielle de cette liste conduite au plan régional par Vincent Terrail-Novès, maire de Balma (non encarté politiquement) est sa représentativité au niveau des territoires de l'Occitanie, mais aussi ses compétences issues d'horizons très diversifiés.

La candidate Barbara De Vos, Présidente du MoDem du Gard (située en 2ème position de la liste), a présenté les grandes lignes du programme (en cours de distribution dans les boîtes aux lettres), à savoir les secteurs "Économie", "Emploi et Formation", "Santé" et "Énergies". Elle a souligné le "potentiel économique du Gard", mais rappelé que ce département - le 2ème de la région - est aussi celui où "le taux de chômage est le plus élevé". Et d'évoquer la constitution d'une "task-force post-Covid" disposant d'un "fond de résistance de 50 M€" pour aider les entreprises en difficulté de devoir rembourser leurs prêts garantis par l'État (PGE). Et de proposer aussi la création d'une "plate-forme emploi" pour faire se rencontrer offres et demandes et de proposer des aides à la mobilité. Et de proposer encore la création d'une "banque régionale de transition écologie" et d'un "fonds d'aide à la relocalisation d'activités". Enfin, en rappelant que "l'Occitanie est la 4ème région de France pour les retombées touristiques", Barbara De Vos a évoqué le projet de créer "une école des hautes études touristiques".

En accord avec les autres partenaires de la liste régionale, a été aussi évoquée la question des transports (nationaux et intra-régionaux), diverses propositions ont été avancées, et même effleuré la question de la sécurité, même si ce sujet n'est ni de la compétence régionale et pas plus que de celle départementale, ce qui n'empêche qu'on puisse contribuer à la rendre plus efficace sur le terrain.

La réponse à ces propositions appartient désormais aux électeurs qui sont appelés à se prononcer les 20 et 27 Juin prochains. D'où l'importance d'y participer en grand nombre.

François Van de Ville

Secrétaire Général du MoDem du Gard

18 mai 2021

ÉLECTIONS RÉGIONALES des 20 et 27 Juin 2021

gard.png

Nos CANDIDATES & CANDIDATS du Gard

- Les listes définitives pour le 1er tour des élections régionales - le 20 Juin prochain - ont été déposées en Préfecture ce Lundi 17 Mai.

Notre liste comporte 13 candidats (ou candidates) membres ou adhérents de "LREM" (La République en Marche), 5 du "MoDem" (Mouvement Démocrate), et autres candidats ou remplaçants issus des mouvements "Agir", "Territoire de Progrès", du "Mouvement Radical social libéral" et des "Jeunes avec Macron", tous habitants sur l'ensemble de notre territoire gardois et appartenant majoritairement à la société civile.

La tête de liste pour le Gard est conduite par Jérôme TALON (co-référent départemental de "LREM"). La 2ème place est réservée à Barbara DE VOS (Présidente Départementale du "MoDem", attachée parlementaire du Député "MoDem" Philippe BERTA).

Suivent ensuite, à la 3éme place, Fabien CRUVEILLER (Maire de Cardet), à la 4éme Aline GONZALES (avocate nîmoise), puis, en 5ème position, Michel TOLEDO (Alès).

En 6ème position Bernadette BANDLER (Avocate à Grau du Roi), en 7ème Pierre VIVER (Comps), en 8éme Caroline GUILLERMIER-CAPIA (Nîmes), en 9éme Alexandre DELABY (Aramon, Président Mouvement Jeunes), en 10éme Agnès GUILLAUD (Aramon).

En 11éme position Bernard BON (Bellegarde, ex-Président du MoDem du Gard), en 12éme Emmanuelle LE HINGRAT (Aujargues), en 13éme Frédéric CAMACHO, en 14éme Sylvie BERTHIOT (ex-greffière de Justice à Nîmes), en 15éme Brice CANONGE (St Mamert du Gard).

En 16éme position Coraline BERENGUER, en 17éme Jean-Paul CABANIS (Vauvert). Puis, pour les suivants comme candidats ou remplaçants : Geneviève CASTELLANE, Patrick DIEZ, Alice RAPP, Jean-Paul DONNY, Catherine ROUX.

Chacun de ces candidates ou candidats vous seront présentés ultérieurement plus en détail et vous détailleront les projets et ambitions qu'ils défendront pour le développement de notre département et le bien-vivre des gardoises et gardois.

À bientôt.

03:44 Publié dans VIE du MOUVEMENT | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique

12 mars 2021

L'INTERVIEW CHOC de Philippe BERTA

Émission du 11 Mars 2021 sur "Objectif Gard" où le Député MoDem du Gard se livre sur son analyse de la situation à Nîmes et dans le Gard, comme celle nationale.

Le lien pour la suivre :

https://www2.objectifgard.com/2021/03/11/direct-video-bonsoir-le-gard-avec-philippe-berta-le-depute-modem-du-gard/

14 janvier 2021

MARIELLE de SARNEZ n'est plus

Sarnez 1.jpg- Marielle Lebel de Sarnez, ex-Députée Européenne (1999-2017), ex-Ministre des Affaires Européennes (2017), ex-Conseillère de Paris (2001-2010 & 2014-2020), Députée de Paris (2017-2021), Présidente de la Commission des Affaires Étrangères (2017-2021), est décédée ce 13 Janvier 2021 à l'âge de 69 ans face à une leucémie foudroyante.

Soutien de la candidature de Valéry Giscard d'Estaing (1974), membre du Parti Républicain, co-fondatrice de l'UDF (1978) puis sa Vice-Présidente, co-fondatrice du Mouvement Démocrate (MoDem) puis sa 1ère Vice-Présidente, soutien de la candidature d'Alain Juppé (2016), Marielle de Sarnez est toujours restée, au travers de ses différents mandats, la plus proche collaboratrice de François Bayrou.

Sarnez-VGE.jpgFemme de grande conviction, européenne ardente, parfois quelque peu rude dans ses expressions, elle a toujours exercé par son intelligence une grande influence dans les grandes décisions européennes, y compris celles aussi de François Bayrou, n'hésitant pas, parfois, jusqu'à s'opposer à lui pour le convaincre - in fine - dans ses choix ou expressions publiques définitives.

Sa disparition est une très grande perte pour nous tous et la famille centriste en général.

Le Mouvement Démocrate s'incline avec respect devant cette brutale disparition, laquelle suit, hélas, de très peu celle du Président Valéry Giscard d'Estaing, inspirateur initial de notre famille politique dont elle a été l'une de ses chevilles ouvrières.

Nous présentons nos condoléances à sa famille et à ses proches collaborateurs.

01 décembre 2020

COMPOSITION & RÉGLEMENTATION

mouvement démocrate,bayrou,politique

 

Composition des Instances Départementales (Fédération Départementale du Mouvement Démocrate/MoDem du GARD) à l'issue de la Convention Départementale du 20 Novembre 2020 :

 

 BUREAU DÉPARTEMENTAL :

 

PRÉSIDENTE DÉPARTEMENTALE :

       Barbara DE VOS - Nîmes

 

DÉLÉGUÉ DÉPARTEMENTAL :

Bernard BON - Bellegarde

                TÉL. : 06 60 37 56 87

 

SECRÉTAIRE GÉNÉRAL :

François VAN DE VILLE - Nîmes

ADRESSE MAIL : modem-alternative-gard@sfr.fr

TÉL. : 06 09 51 53 25

 

Secrétaire Administrative :

Sylvie BERTHIOT - Nîmes

 

TRÉSORIER DÉPARTEMENTAL :

             Patrick DIEZ - Nîmes - Conseiller National

 

MEMBRES DE DROIT DU BUREAU :

             Philippe BERTA - Nîmes - Conseiller National - Député du GARD

Corinne PONCE-CASANOVA - Nîmes - Conseillère Nationale

 

CONSEIL DÉPARTEMENTAL :

 

MEMBRES ÉLUS : (ordre alphabétique)

Bernadette BANDLER - Avocate/Médiatrice -  Le Grau du Roi

Philippe BERTA - Professeur d'Université - Député du Gard - Nîmes

Sylvie BERTHIOT - Greffière (ER) - Nîmes

Patrick CHANAUD - Garde Républicaine (ER) - Nîmes

Denis DELMAS - Responsable Technique - Nîmes

Barbara DE VOS - Collaboratrice Parlementaire - Nîmes

Ludovic DUMAS - Agent de Maîtrise - Rousson

Patrick LAURENT - Réalisateur- Alès

Gwenaëlle LE GALLIC - Assistante Commerciale - Nîmes

Joêlle PELLISSIER - Orthophoniste - Nîmes

Florence REULE - BERTA - Médecin Généraliste - Nîmes

Bruno ROSTELLO - Ingénieur - Bagnols sur Cèze

François VAN DE VILLE - Audit d'Entreprise Consulaire (ER) - Nîmes

 

ADRESSE MAIL :

modem-alternative-gard@sfr.fr

 

SITE INTERNET :

http://lemouvementdemocratedugard.hautetfort.com/

 

-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-

 

RÈGLEMENT INTÉRIEUR

DÉPARTEMENTAL

FÉDÉRATION du GARD

Conformément au Règlement Intérieur National (RIN) du Mouvement Démocrate - et celui "type" à l'usage des Fédérations Départementales rattachées et proposé dans sa rédaction (article 5 - f) dont le présent texte s'inspire dans le respect rigoureux des principes édictés - le présent Règlement Intérieur Départemental (RID) du Gard s'applique à tout membre de la Fédération, et si modification est proposée éventuellement dans sa rédaction par tout nouveau Conseil Départemental récemment élu, son nouveau texte ne s'appliquera qu'après ratification préalable du Bureau Exécutif National.

ORGANES de DIRECTION du MOUVEMENT DÉMOCRATE du GARD

Les organes de direction du Mouvement Démocrate du GARD sont :

    * la Convention Départementale

    * le Conseil Départemental

    * le Bureau Départemental

LA CONVENTION DÉPARTEMENTALE

La Convention Départementale du Mouvement Démocrate du GARD constitue son Assemblée Générale statutaire.

Sont électeurs (et éligibles) les adhérents ayant au moins trois mois d'ancienneté de leur adhésion au jour du scrutin, et les adhérents des deux années précédentes qui se mettent à jour de leurs cotisations au plus tard 10 jours francs avant le scrutin.

Le corps électoral est constitué par l'ensemble des adhérents des circonscriptions législatives du département du GARD, selon le lieu d'inscription de ses adhérents sur les listes électorales.

Le nombre de sièges attribués au sein du collège des "membres élus" du futur Conseil Départemental sera déterminé selon le nombre d'adhérents que compte le Mouvement dans le département. Il est ensuite réparti à la règle proportionnelle selon le nombre d'adhérents que comporte chaque circonscription. Ce nombre de sièges sera fixé par la Commission Électorale Départementale (CED) (voir § plus bas).

La Convention se réunit au moins une fois par an, sur convocation du Président Départemental, ou à la demande de la moitié au moins des membres du Bureau Départemental.

Cette convocation doit être faite :

* un mois à l'avance pour celles des Conventions dont l'ordre du jour ne comprend pas l'élection d'instances exécutives

* 45 jours francs avant la date du scrutin pour celles des Conventions appelées à élire ou renouveler les instances exécutives.

La Convention peut être convoquée en session extraordinaire par le Président Départemental, ou par le Comité de Conciliation et de Contrôle (CCC).

La périodicité des élections internes départementales et la durée de tous les mandats des futures instances exécutives départementales est fixée à trois ans.

La Convention élira, dans les conditions fixées par les statuts nationaux, ses représentants à la Conférence Nationale.

LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL

Le Conseil Départemental constitue l'organe délibératif du Mouvement Départemental. Véritable courroie de transmission, il reflète et confronte les différentes aspirations exprimées par ses membres. Il prend position sur tous les sujets d'intérêt général de la vie publique locale, départementale, régionale, nationale ou internationale.

Le Conseil Départemental accorde, sur proposition du Président Départemental, l’investiture aux élections municipales dans les villes de moins de 10.000 habitants et aux élections cantonales. Il pourra, s’il le désire, auditionner les candidats à cette investiture avant de se prononcer.

Le Conseil Départemental se réunit au moins trois fois par an sur convocation du Président Départemental, ou à la demande de la moitié au moins des membres du Bureau Départemental.

Il peut, à tout moment, être saisi, pour avis, par les instances nationales du Mouvement.

La Convention Départementale élit l'un des deux collèges qui constitueront ce Conseil Départemental. Ce collège soumis à élection est celui des représentants des adhérents ("Membres Élus").

Ce collège est élu au scrutin proportionnel de liste, dans les conditions de représentation fixées ci-dessus.

Toute liste de candidats devra répondre aux règles de la parité alternative hommes-femmes, ou y tendre au maximum dans la mesure où la composition du corps électoral le permet.

Le nombre à pourvoir de sièges de "Membres Élus" sera de 1 pour 10 adhérents si le Mouvement Départemental ne comprend pas plus de 500 adhérents électeurs, puis 1 sur 20 pour le nombre d’adhérents au--delà de 500. Le nombre de "Membres Élus" ne pourra cependant être inférieur à 20, ni être inférieur au nombre du collège des "Membres de Droit" désignés ci-après.

Les listes incomplètes de candidats au collège des "Membres Élus" (en cas de concurrence de plusieurs listes proposées) ne seront recevables que si elles comportent au moins autant de candidats que la moitié des sièges à pourvoir.

La qualité de représentant des adhérents est personnelle. Elle ne peut se déléguer qu'à un autre représentant, à titre précaire, et dans la limite d'une délégation par représentant.

Le deuxième collège du Conseil Départemental est celui des "Membres de Droit".

Y siègent de plein droit (sans être soumis à élection interne) :

   * les parlementaires nationaux et européens

    * les Conseillers Généraux et Régionaux

    * les Maires, Adjoints et Conseillers Municipaux

    * le Président des Jeunes Démocrates du GARD

    * les Présidents d'E.P.C.I.

    tous étant Membres du Mouvement Démocrate et élus dans le département du GARD.

LE BUREAU EXÉCUTIF DÉPARTEMENTAL

Le Bureau Exécutif Départemental est l'organe interne chargé de mettre en œuvre la politique définie par le Conseil Départemental.

Le Bureau Exécutif Départemental est constitué solidairement par :

* le Président Départemental

• le Délégué Départemental

• les Vice-Présidents proposés initialement par le Président et validés par le Conseil Départemental

• le Secrétaire Général

• le Secrétaire Administratif

• le Trésorier Départemental

• le collège des "Membres de Droit" , lequel est composé par :

- les Maires et les Présidents désignés d'E.P.C.I.

- le Président (ou le Délégué) des Jeunes Démocrates du GARD

- les Membres du Conseil National issus du département

La qualité de membre du Bureau Départemental est personnelle. Elle ne peut se déléguer qu'à un autre membre dans la limite d'une seule délégation par représentant.

LE PRÉSIDENT DÉPARTEMENTAL

Le Président - élu comme ci-dessous exposé - représentera le Mouvement Départemental dans toutes les actions publiques. Il en organisera ou en déléguera la communication sous sa propre responsabilité par tous moyens appropriés.

Le Président est le garant du respect de la ligne politique du Mouvement Démocrate dans le département.

Le Président représentera le Mouvement Départemental au sein du Conseil National. S'il est déjà membre de ce Conseil à un autre titre, il désignera un autre représentant pour le suppléer à cette fonction.

La voix du Président Départemental est prépondérante dans les élections internes en cas d'égalité des suffrages exprimés.

Le Président rend compte de son action tant au Bureau Exécutif qu'au Conseil Départemental chaque fois que ceux-ci se réunissent.

Le Président est élu au scrutin à la représentation proportionnelle. Si des candidats, pour remplir cette fonction, se présentent  et nécessitent l'organisation d'un second tour de scrutin pour les départager, ne pourront alors se représenter que ceux qui, au 1er tour de l'élection, auront pour le moins recueilli 40% des suffrages exprimés

Le Président élu désigne, s'il le souhaite, des Vice-Présidents pour le représenter quand il est empêché d'être présent lui-même lors d'obligations extérieures où sa présence peut être requise ou souhaitée. Il en fixe éventuellement les fonctions et missions particulières qu'il leur confie, lesquelles seront exercées sous le contrôle du Conseil Départemental près lequel ces Vice-Présidents en devront rendre compte. Ces nominations sont résiliables "ad nutum" ou par simple décision du Président Départemental, ou par décision du Conseil Départemental.

Le Président propose au Conseil Départemental la désignation de Délégués de Circonscription. Le Conseil Départemental en fixera les missions au sein de la circonscription près de laquelle ils seront nommés.

LE DÉLÉGUÉ DÉPARTEMENTAL

Le Bureau Exécutif Départemental propose, dès sa constitution, au Bureau Exécutif National de nommer, par la voix du Président National qui le valide, un Délégué Départemental. Celui-ci, membre adhérent du Mouvement Démocrate, peut être choisi en dehors des collèges des "Membres Élus" ou des "Membres de Droit" qui constituent les organes de direction du Mouvement Départemental concerné.

Le Délégué Départemental ainsi désigné est solidairement Membre de Droit de toutes les instances départementales. Il assume les relations entre les instances nationales et le Mouvement Départemental. Il est le garant, pour ce dernier, du respect des statuts nationaux (quand le Président Départemental en est, lui, le garant de la ligne politique).

Dans la cadre de cette relation, il assume, sous le contrôle du CCC (Comité de Conciliation et de Contrôle) l'organisation de l'intérim au sein du Mouvement Départemental si, occasionnellement, il advenait que le Président Départemental soit empêché d'assumer momentanément ses fonctions. En cas d'indisposition définitive du Président, il organise dans les conditions statutaires prévues, la convocation d'une Convention Départementale en vue de l'élection d'un nouveau Président Départemental.

LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL

La direction et l'organisation générale du Mouvement Démocrate sont confiés, comme ci-dessus exposé, sous la responsabilité du Président Départemental, du Délégué désigné par les instances nationales et sous le contrôle des instances élues.

Cette direction et cette organisation nécessitent souvent une disponibilité de ces deux responsables qu'ils ne peuvent toujours assumer entièrement (raisons professionnelles, ou familiales, ou autres mandats dont ils ont charge) et certaines missions peuvent rencontrer quelques difficultés pour répondre, notamment, à certaines exigences d'immédiateté.

Pour éviter ces écueils, sous le contrôle des deux responsables élus, certaines missions peuvent être confiées à un Secrétaire Général qui assurera la permanence et la continuité de fonctionnement du Mouvement.

Le Secrétaire Général aura, notamment, à remplir toutes les obligations de caractère administratif internes, de la communication en général, des courriers, du suivi de fichiers, etc…. Le Secrétaire Général est Membre de Droit du Bureau Exécutif Départemental et il répond, à la demande de ses membres, de l'action qu'il a menée.

CONTESTATIONS

En cas de contestation, les adhérents ou les candidats contestataires adresseront leurs observations au CCC, lequel transmettra ses conclusions au Bureau Exécutif national qui  fera ensuite connaître sa décision.

Règlement Intérieur du Mouvement Démocrate du GARD

adopté le 26 AOÛT 2014 après validation préalable du Bureau Exécutif National

 

20 novembre 2020

BARBARA DE VOS, Nouvelle Présidente du MoDem 30

De Vos.jpg

Barbara DE VOS

élue PRÉSIDENTE

de la Fédération du GARD

du Mouvement Démocrate (MoDem)

Elle succède au Président Patrick CHANAUD qui demeure proche d'elle au sein du nouveau Conseil Départemental, celui-ci entièrement renouvelé avec l'arrivée en son sein de nouveaux membres.

Nouvelle Présidente, nouveau Conseil Départemental, nouveaux projets, nouvelles perspectives sous la houlette de cette jeune Présidente nîmoise de 35 ans déjà très engagée au sein de notre Mouvement, tant au niveau local qu'à celui national.

Nous lui souhaitons pleine réussite dans ce nouveau mandat.

11 novembre 2020

ÉLECTIONS au MoDem du GARD

Ci-après, quelques idées forces du programme présenté par l'équipe qui se soumet à l'élection dès le 13 Novembre sous la houlette de Barbara DE VOS, candidate à notre Présidence Départementale.

Proposition 1.png

Proposition 2.png

Proposition 3.png

Proposition 4.png

Proposition 5.png

L'équipe qui se présente autour de Barbara DE VOS :

Liste.png

13 mars 2020

Patrick CHANAUD

Le Président du Mouvement Démocrate (MoDem) du GARD

Candidat aux Municipales de NÎMES sur la liste menée par Yvan LACHAUD "NÎMES EN MIEUX"

Chanaud(1).jpg

17:28 Publié dans VIE du MOUVEMENT | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique