Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 28 janvier 2018

Philippe BERTA, Député MoDem du GARD s'exprime....

Philippe BERTA, Député de la 6ème Circonscription du GARD

vous invite à l'exposé qu'il fera sur son action au Parlement le VENDREDI 2 FÉVRIER 2018 à 18h30, au Restaurant "Les Alizées", Boulevard Victor Hugo (face au Lycée Alphonse Daudet - Station Tram-Bus "Arènes") à NÎMES.

Il sera heureux de pouvoir vous rencontrer à cette occasion et échanger avec vous.

À très bientôt.BERTA.jpg

jeudi, 28 décembre 2017

LES VŒUX de Stéphane CARDÈNES, Président du MoDem 30

Chers amis, chères amies,

Mes vœux s’adressent avant tout à chacun d’entre vous, dans votre vie personnelle, professionnelle et familiale car c’est le cadre le plus important pour chacun d’entre nous.

Vous le savez, nous avons vécu en 2017 une année politique toute particulière, avec l’arrivée d’un nouveau Président de la République qui a inscrit rapidement son style sur la scène nationale, internationale et un renouveau de la vie politique. Ce vent du changement a remis en avant le Mouvement Démocrate au sein d’une alliance politique avec le parti de la majorité.

Le Mouvement Démocrate s’est aussi renouvelé dans notre Département : une nouvelle équipe est à l’œuvre et nous devons lancer en 2018 les bases d’une reconquête en insufflant notre « ADN Démocrates » sur l’ensemble des actions que nous porterons dans nos territoires et auprès des habitants. Être au plus proche des Gardois, de leurs préoccupations, constituera le terreau de notre refondation.

Je voudrais vous formuler quelques souhaits pour l’année 2018.

Mon premier souhait, c’est que nous ne devons pas nous laisser emporter, ni par les illusions, ni par les excès, en particulier après les années difficiles de notre Mouvement. Nous devons être conscients du chemin à parcourir et du cap à tenir. Notre responsabilité c’est d’être avant tout lucides sur ce que nous sommes et ce que nous devons être. Devenons donc ce que nous devons être.

Mon second souhait, c’est celui de l’envie, du changement car nous devons oser prendre des risques pour sortir des sentiers qui semblent tous tracés pour mener à bien nos actions politiques. Je tiens à vous le redire fortement : nous devons insuffler une dynamique nouvelle à notre Mouvement et nous devons être convaincus que chacun d’entre nous doit-être à l’initiative de cette transformation. Pour changer le monde, changeons-nous nous-mêmes. Cette maxime doit résonner dans notre corps et raisonner notre esprit. Car, comme le disait Paulo Coelho, « Le futur a été créé pour être changé »

Mon troisième souhait, concerne la solidarité que nous devons développer entre nous au sein de notre Mouvement. Nous devons compter les uns sur les autres, sans projections ni arrière-pensées, ou autres attentes. J’ai dans l’idée que nous ne pouvons pas être uniquement un groupe aspirant à de hautes et nobles idées si nous n’appliquons pas nous-mêmes ces idéaux sur les personnes qui nous entourent. La solidarité apparait ainsi comme une valeur fondamentale pour notre communauté. Et je me permettrai de terminer mes souhaits par cette phrase, d’un certain François Bayrou : « Le citoyen n’est pas un consommateur. C’est un producteur d’idées, de convictions, d’engagements, de solidarité »

Tous ensemble et ainsi rassemblés, nous devrons donc être porteurs de ces valeurs.

Que 2018 soit donc, avec cette volonté, et pour vous tous, vos familles, vos proches et vos initiatives, gage de réussites, de joies et de bonheurs renouvelés. Tels sont les vœux que je forme ici, au nom de notre Mouvement, de notre équipe et de toutes celles et ceux qui nous entourent.

Stéphane CARDENES

Président du Mouvement Démocrate du GARD

vendredi, 01 décembre 2017

LES INSTANCES DÉPARTEMENTALES 2017/2020

mouvement démocrate,bayrou,politiqueComposition des instances départementales du Mouvement Démocrate du GARD à l'issue de la Convention Départementale du 25 Novembre 2017 et le Conseil Départemental du 30 Novembre 2017 :

 

 

PRÉSIDENT DÉPARTEMENTAL:

Stéphane CARDÈNES (Maire de Lirac)

 

BUREAU DÉPARTEMENTAL :

 

DÉLÉGUÉ DÉPARTEMENTAL :

  Bernard BON (Bellegarde) (validation en cours)

 

VICE-PRÉSIDENTS : (ordre alphabétique)

          (nominations en cours)

 

 SECRÉTAIRE GÉNÉRAL :

François VAN DE VILLE (Nîmes)

ADRESSE MAIL : modem-alternative-gard@sfr.fr - TÉL. : 06 09 51 53 25

Secrétaire Administrative : Sylvie BERTHIOT (Nîmes)

 

TRÉSORIER DÉPARTEMENTAL :

 Patrick DIEZ (Nîmes) - Conseiller National

 

MEMBRES DE DROIT DU BUREAU :

Philippe BERTA (Nîmes) - Député du GARD

            Corinne PONCE-CASANOVA (Nîmes) - Conseillère Nationale

 

 DÉLÉGUÉS DE CIRCONSCRIPTION :

          1ère  : (nominations en cours)

            2ème : (nominations en cours)

            3ème : (nominations en cours)

              4ème : (nominations en cours)

            5ème : (nominations en cours)

              6ème : (nominations en cours)

 

CONSEIL DÉPARTEMENTAL :

 MEMBRES ÉLUS :

Élisabeth AÏT AMARA-GARNIER - Nîmes

Patrick CHANAUD - Nîmes

Claude BERNARD - Le Grau du Roi

Marlène RAVIX - Comps

Arthur EDWARDS - Beauvoisin

Mickaël MANEN - Aimargues

Benoît FABRE - Domazan

Emmanuelle BON - Caveirac

Ludovic DUMAS - Rousson

Katia ROUDIAK - Molières sur Cèze

Patrick LAURENT - Alès

Henri FRANCÈS - St Christol les Alès

Denis DELMAS - Nîmes

François VAN DE VILLE - Nîmes

(en gras : élu local, membre de droit du Conseil)

ADRESSE MAIL :

modem-alternative-gard@sfr.fr

 

SITES INTERNET :

http://lemouvementdemocratedugard.hautetfort.com/

 

-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DÉPARTEMENTAL

Conformément au Règlement Intérieur National (RIN) et celui "type" à l'usage des Mouvements Départementaux qu'il propose (article 5 - f) - et dont la présente rédaction s'inspire largement dans le respect rigoureux des principes édictés - le Règlement Intérieur du Mouvement Démocrate du GARD ne pourra prendre son plein effet qu'après avoir été adopté définitivement, et dans son texte intégral, par le futur Conseil Départemental dès après son élection par la plus proche Convention Départementale. Chaque Mouvement Départemental reste cependant libre d'adopter le présent RID à titre intérimaire dans les conditions prévues à l'article 15 des statuts et le RIN.

Tout futur Conseil Départemental nouvellement élu pourra, s'il le juge utile, apporter ultérieurement les modifications ou adaptations au présent RID (ici adopté à titre intérimaire) s'il le juge nécessaire en vue des élections à suivre dans le respect des textes édictés.

ORGANES de DIRECTION du MOUVEMENT DÉMOCRATE du GARD

Les organes de direction du Mouvement Démocrate du GARD sont :

    * la Convention Départementale

    * le Conseil Départemental

    * le Bureau Départemental

LA CONVENTION DÉPARTEMENTALE

La Convention Départementale du Mouvement Démocrate du GARD constitue son Assemblée Générale statutaire.

Sont électeurs (et éligibles) les adhérents ayant au moins trois mois d'ancienneté de leur adhésion au jour du scrutin, et les adhérents des deux années précédentes qui se mettent à jour de leurs cotisations au plus tard 10 jours francs avant le scrutin.

Le corps électoral est constitué par l'ensemble des adhérents des circonscriptions législatives du département du GARD, selon le lieu d'inscription de ses adhérents sur les listes électorales.

Le nombre de sièges attribués au sein du collège des "membres élus" du futur Conseil Départemental sera déterminé selon le nombre d'adhérents que compte le Mouvement dans le département. Il est ensuite réparti à la règle proportionnelle selon le nombre d'adhérents que comporte chaque circonscription. Ce nombre de sièges sera fixé par la Commission Électorale Départementale (CED) (voir § plus bas).

La Convention se réunit au moins une fois par an, sur convocation du Président Départemental, ou à la demande de la moitié au moins des membres du Bureau Départemental.

Cette convocation doit être faite :

* un mois à l'avance pour celles des Conventions dont l'ordre du jour ne comprend pas l'élection d'instances exécutives

* 45 jours francs avant la date du scrutin pour celles des Conventions appelées à élire ou renouveler les instances exécutives.

La Convention peut être convoquée en session extraordinaire par le Président Départemental, ou par le Comité de Conciliation et de Contrôle (CCC).

La périodicité des élections internes départementales et la durée de tous les mandats des futures instances exécutives départementales est fixée à trois ans.

La Convention élira, dans les conditions fixées par les statuts nationaux, ses représentants à la Conférence Nationale.

LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL

Le Conseil Départemental constitue l'organe délibératif du Mouvement Départemental. Véritable courroie de transmission, il reflète et confronte les différentes aspirations exprimées par ses membres. Il prend position sur tous les sujets d'intérêt général de la vie publique locale, départementale, régionale, nationale ou internationale.

Le Conseil Départemental accorde, sur proposition du Président Départemental, l’investiture aux élections municipales dans les villes de moins de 10.000 habitants et aux élections cantonales. Il pourra, s’il le désire, auditionner les candidats à cette investiture avant de se prononcer.

Le Conseil Départemental se réunit au moins trois fois par an sur convocation du Président Départemental, ou à la demande de la moitié au moins des membres du Bureau Départemental.

Il peut, à tout moment, être saisi, pour avis, par les instances nationales du Mouvement.

La Convention Départementale élit l'un des deux collèges qui constitueront ce Conseil Départemental. Ce collège soumis à élection est celui des représentants des adhérents ("Membres Élus").

Ce collège est élu au scrutin proportionnel de liste, dans les conditions de représentation fixées ci-dessus.

Toute liste de candidats devra répondre aux règles de la parité alternative hommes-femmes, ou y tendre au maximum dans la mesure où la composition du corps électoral le permet.

Le nombre à pourvoir de sièges de "Membres Élus" sera de 1 pour 10 adhérents si le Mouvement Départemental ne comprend pas plus de 500 adhérents électeurs, puis 1 sur 20 pour le nombre d’adhérents au--delà de 500. Le nombre de "Membres Élus" ne pourra cependant être inférieur à 20, ni être inférieur au nombre du collège des "Membres de Droit" désignés ci-après.

Les listes incomplètes de candidats au collège des "Membres Élus" (en cas de concurrence de plusieurs listes proposées) ne seront recevables que si elles comportent au moins autant de candidats que la moitié des sièges à pourvoir.

La qualité de représentant des adhérents est personnelle. Elle ne peut se déléguer qu'à un autre représentant, à titre précaire, et dans la limite d'une délégation par représentant.

Le deuxième collège du Conseil Départemental est celui des "Membres de Droit".

Y siègent de plein droit (sans être soumis à élection interne) :

   * les parlementaires nationaux et européens

    * les Conseillers Généraux et Régionaux

    * les Maires, Adjoints et Conseillers Municipaux

    * le Président des Jeunes Démocrates du GARD

    * les Présidents d'E.P.C.I.

    tous étant Membres du Mouvement Démocrate et élus dans le département du GARD.

LE BUREAU EXÉCUTIF DÉPARTEMENTAL

Le Bureau Exécutif Départemental est l'organe interne chargé de mettre en œuvre la politique définie par le Conseil Départemental.

Le Bureau Exécutif Départemental est constitué solidairement par :

* le Président Départemental et l'ensemble des Vice-Présidents nommés par ce dernier

• le Délégué Départemental

• le Secrétaire Départemental

• le Trésorier Départemental

• le collège des "Membres de Droit" , lequel est composé par :

- les Maires et les Présidents désignés d'E.P.C.I.

- le Président (ou le Délégué) des Jeunes Démocrates du GARD

- les Membres du Conseil National issus du département

La qualité de membre du Bureau Départemental est personnelle. Elle ne peut se déléguer qu'à un autre membre dans la limite d'une seule délégation par représentant.

LE PRÉSIDENT DÉPARTEMENTAL

Le Président - élu comme ci-dessous exposé - représentera le Mouvement Départemental dans toutes les actions publiques. Il en organisera ou en déléguera la communication sous sa propre responsabilité par tous moyens appropriés.

Le Président est le garant du respect de la ligne politique du Mouvement Démocrate dans le département.

Le Président représentera le Mouvement Départemental au sein du Conseil National. S'il est déjà membre de ce Conseil à un autre titre, il désignera un autre représentant pour le suppléer à cette fonction.

La voix du Président Départemental est prépondérante dans les élections internes en cas d'égalité des suffrages exprimés.

Le Président rend compte de son action tant au Bureau Exécutif qu'au Conseil Départemental chaque fois que ceux-ci se réunissent.

Le Président est élu au scrutin à la représentation proportionnelle. Si des candidats, pour remplir cette fonction, se présentent  et nécessitent l'organisation d'un second tour de scrutin pour les départager, ne pourront alors se représenter que ceux qui, au 1er tour de l'élection, auront pour le moins recueilli 40% des suffrages exprimés

Le Président élu désigne, s'il le souhaite, des Vice-Présidents pour le représenter quand il est empêché d'être présent lui-même lors d'obligations extérieures où sa présence peut être requise ou souhaitée. Il en fixe éventuellement les fonctions et missions particulières qu'il leur confie, lesquelles seront exercées sous le contrôle du Conseil Départemental près lequel ces Vice-Présidents en devront rendre compte. Ces nominations sont résiliables "ad nutum" ou par simple décision du Président Départemental, ou par décision du Conseil Départemental.

Le Président propose au Conseil Départemental la désignation de Délégués de Circonscription. Le Conseil Départemental en fixera les missions au sein de la circonscription près de laquelle ils seront nommés.

LE DÉLÉGUÉ DÉPARTEMENTAL

Le Bureau Exécutif Départemental propose, dès sa constitution, au Bureau Exécutif National de nommer, par la voix du Président National qui le guide, un Délégué Départemental. Celui-ci, membre adhérent du Mouvement Démocrate, peut être choisi en dehors des collèges des "Membres Élus" ou des "Membres de Droit" qui constituent les organes de direction du Mouvement Départemental concerné.

Le Délégué Départemental ainsi désigné est solidairement Membre de Droit de toutes les instances départementales. Il assume les relations entre les instances nationales et le Mouvement Départemental. Il est le garant, pour ce dernier, du respect des statuts nationaux (quand le Président Départemental en est, lui, le garant de la ligne politique).

Dans la cadre de cette relation, il assume, sous le contrôle du CCC (Comité de Conciliation et de Contrôle) l'organisation de l'intérim au sein du Mouvement Départemental si, occasionnellement, il advenait que le Président Départemental soit empêché d'assumer momentanément ses fonctions. En cas d'indisposition définitive du Président, il organise dans les conditions statutaires prévues, la convocation d'une Convention Départementale en vue de l'élection d'un nouveau Président Départemental.

LE SECRÉTAIRE DÉPARTEMENTAL

La direction et l'organisation générale du Mouvement Démocrate sont confiés, comme ci-dessus exposé, sous la responsabilité du Président Départemental, du Délégué désigné par les instances nationales et sous le contrôle des instances élues.

Cette direction et cette organisation nécessitent souvent une disponibilité de ces responsables qu'ils ne peuvent toujours assumer entièrement (raisons professionnelles, ou familiales, ou autres mandats dont ils ont charge) et certaines missions peuvent rencontrer quelques difficultés pour répondre, notamment, aux exigences d'immédiateté.

Pour éviter ces écueils, sous le contrôle des responsables élus et des instances du Mouvement Départemental, certaines missions peuvent être confiées à un Secrétaire Général nommé par le Conseil Départemental et qui assurera la continuité de fonctionnement du Mouvement au service de ses adhérents au-delà des ces possibles écueils.

Le Secrétaire Général aura, notamment, à remplir toutes les obligations de caractère administratif, des relations extérieures et de la communication en général, courriers, tenue de fichiers, etc…. Le Secrétaire Général devient Membre de Droit du Bureau Exécutif Départemental et il répond, à la demande de ses membres, de l'action qu'il a menée.

CONTESTATIONS

En cas de contestation, les adhérents ou les candidats contestataires adresseront leurs observations au CCC, lequel transmettra ses conclusions au Bureau Exécutif national qui  fera ensuite connaître sa décision.

 

Règlement Intérieur ratifié le 26 AOÛT 2014 par le Conseil Départemental du GARD

 

lundi, 27 novembre 2017

Stéphane CARDÈNES, nouveau Président du MoDem 30

Stéphane Cardènes.jpg


    Après un long processus pour assurer toutes les conditions d'un scrutin respectant les règles de la démocratie et de la représentation des différents territoires, le Mouvement Démocrate du Gard (MoDem 30) a procédé, ce Samedi 25 Novembre, à l'élection, pour 3 ans, de son nouveau Président et celle de son Conseil Départemental.

    La possibilité d'un vote parallèle par correspondance, à côté de celui "physique" dans une urne à Nîmes, a permis à nombre d'adhérents éloignés de la ville centre de participer à ce scrutin. Ceci a abouti à un taux de participation assez flatteur à côté de nombre de ceux observés désormais au plan national sur d'autres sujets. Ce fait démontre aussi la cohérence de notre Mouvement, son unité autour de celles et ceux qui partagent une même conviction et veulent participer à la vie publique dans le seul souci de l'intérêt de nos concitoyens. Mais, à cette occasion, nous avons aussi rencontré de nombreux nouveaux adhérents (certains ayant même fait le déplacement de villes parfois éloignées) qui cherchaient à rencontrer nos élus, dont notamment le Député MoDem du GARD - Philippe BERTA - qui a pu être présent sur place une grande partie de cette journée.

    Le dépouillement du scrutin a ensuite confirmé ce courant : sur l'ensemble des bulletins, aucun n'a pu être déclaré nul, aucune abstention signifiée, et les élus du jour ont tous été désignés à l'unanimité des suffrages exprimés.

    A donc été proclamé élu, par la Commission Électorale Départementale, comme nouveau Président du MoDem du GARD, Mr Stéphane CARDÈNES, 45 ans, Directeur "Habitat Logement" en Avignon, Maire de Lirac, Conseiller Communautaire du Gard Rhodanien, Président d'un Syndicat intercommunal "Eau Potable & Assainissement". Il succède aux présidences successives à la tête de notre mouvement de Philippe BERTA, puis de Bernard BON.

    De même, ont été proclamés élus les 19 membres (Collège "Adhérents") du nouveau Conseil Départemental du GARD.

    Ce nouveau Conseil se réunira incessamment pour proposer à nos instances nationales la désignation de notre futur Délégué Départemental, comme de notre futur Trésorier. Ce Conseil procédera aussi à l'élection de son nouveau Bureau Départemental. Une communication ultérieure informera des différentes nominations intervenues.

mardi, 05 septembre 2017

TRIBUNE LIBRE

Un billet de François VAN DE VILLE : "LA BALADE DES PAUVRES GENS"

la-balade-des-pauvres-gens-5977126.html

jeudi, 29 juin 2017

LES GROUPES POLITIQUES à l'Assemblée Nationale (2017)

Groupes constitués au 27 Juin 2017 :

 

7 groupes politiques de députés à l'Assemblée Nationale se sont constitués à la date limite d'enregistrement.

 En voici la liste officielle :

1 - Républicains en Marche : 309 députés + 4 appar. = 313

2 - Les Républicains (LR) : 95 députés + 5 apparentés = 100

3 - Mouvement Démocr. (MoDem) : 43 dép. + 4 appar. = 47

4 - Constructifs (Rép.+UDI & Ind.) : 34 dép. + 1 appar. = 35

5 - Nouvelle Gauche (ex-PS) : 28 députés + 3 appar. = 31

6 - France Insoumise (Mélanchon) : 17 députés

7 - Gauche Démocr. Républic. (Communistes) : 16 députés

 

Non inscrits (FN & Divers Droites) : 18 députés (pas de groupe constitué)

samedi, 15 avril 2017

Le MoDem du GARD en campagne

http://www.objectifgard.com/2017/04/15/presidentielle-mod...

samedi, 08 avril 2017

COMMUNIQUÉ du MoDem du GARD

cardènes stéphane.jpgMr Stéphane CARDÈNES, Maire de LIRAC, après s'être mis il y a quelques mois, et sur sa demande, en congé du Mouvement Démocrate du GARD, y a repris la plénitude de ses fonctions antérieures.

Bienvenue à lui et à sa riche expérience d'élu et d'urbaniste dont chacun sait les nombreuses et heureuses initiatives sur sa commune.

lundi, 06 mars 2017

COMMUNIQUÉ du Président Bernard BON

B.BON.jpg

Le Mouvement Démocrate (MoDem) du Gard prend acte de la décision de Mr François BAYROU de s'allier avec Mr Emmanuel MACRON sur la base d’un engagement établi sur plusieurs thèmes qui sont, depuis toujours, des piliers importants des objectifs de notre Mouvement, notamment celui de la nécessité d'une moralisation de la vie politique française.

 

Depuis longtemps aussi notre Mouvement milite pour promouvoir une gouvernance pluraliste qui permettra enfin de nous affranchir de la bipolarisation actuelle de nos institutions. Cet accord fait naître une nouvelle opportunité, et les démocrates que nous sommes se doivent de la saisir pour l'avenir même de la France et des français.

 

Notre Conseil Départemental se réunira incessamment pour décider de la mise en œuvre sur le plan gardois des modalités de cet accord conclu entre les deux responsables de ces mouvements respectifs.

 

Bernard BON

Président du Mouvement Démocrate du GARD

samedi, 04 mars 2017

ASSASSINAT ? ou SUICIDE ?

Je crois que l'affaire "Pénélope" n'est plus, peut-être en raison de ses contours incertains, d'actualité majeure dans l'opinion.

L'élément nouveau est celui de l'annonce faite, non pas par la Justice (qui ne s'est pas encore prononcée) mais par Mr Fillon lui-même, à l'issue de l'étrange dramaturgie de ce dernier mercredi matin, qu'il serait mis en examen le 15 Mars. Or chacun a en mémoire la déclaration de Mr Fillon du 26 Janvier face aux français (JT de TF1) que si "(son) honneur serait mis en cause, comme par exemple une mise en examen", il ne pourrait pas maintenir sa candidature. Cette déclaration a pris à leurs yeux, comme à ceux de ses proches ou ses soutiens, valeur d'engagement.

Or c'est la 1ère fois qu'hier, alors que Mr Fillon était de passage à Nîmes, j'ai entendu prononcer dans des conversations rencontrées au hasard de mes pas le mot "parjure" en raison de cette déclaration qui contredit en effet cet engagement de fait. Et la vague balayant toutes les espérances n'a pas tardé à suivre telle un tsunami.

Au-delà de l'usage de mots très discutables visant magistrats, policiers, enquêteurs et la Justice en général sans aucun discernement, semblable déclaration disqualifie en effet tout candidat à la magistrature suprême.

Je le regrette pour l'homme et pour son engagement courageux, mais le terme de "parjure" qui est maintenant dans la bouche des français le disqualifie sans appel de la fonction présidentielle.

Le simple réalisme oblige à tourner désormais les yeux vers d'autres solutions : c'est le meilleur soutien que l'on puisse désormais apporter à l'homme blessé par ses propres égarements, mais aussi c'est le meilleur service qu'on puisse rendre à la France et à l'alternance qu'on attend depuis 10 ans, suite à bien d'autres égarements dont nous avons tous été témoins et victimes, et qui désespèrent profondément les français.

Il est devenu urgent de rendre espoir à la France et aux français.

 François VAN DE VILLE

Secrétaire Général du MoDem du GARD