Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15 mars 2012

LA FRANCE SOLIDAIRE par François BAYROU

François BAYROU a présenté à la presse, ce Mercredi 14 Mars, son programme électoral intitulé "LA FRANCE SOLIDAIRE".

Vous trouverez ICI ce document dont il importe que chaque citoyen prenne connaissance.

Nous comptons sur vous tous pour le diffuser et le faire connaitre.

13 mars 2012

LA SUPERCHERIE de l'IFOP

L’Observatoire des sondages attendait le push poll qui, pour sauver la mise de Nicolas Sarkozy, le ferait passer en tête des intentions de vote au premier tour de l’élection présidentielle. Les signes n’avaient pas manqué avec des présentations tronquées qui le montraient se rapprochant, en gardant un silence pudique sur un deuxième tour où il était battu (cf. Nicolas Sarkozy et François Hollande à égalité : une manipulation avouée). Exactement comme si les sondeurs n’avaient pas posé de question sur ce deuxième tour. Le push poll vient d’arriver (Ifop-Fiducial-Europe 1-Paris-Match-Public Sénat, 12 mars 2012). Le mardi 13 mars 2012, toute la presse française titre sur le sondage qui annonce que Nicolas Sarkozy est passé devant François Hollande. Effet d’annonce réussi. Commencé dès le jour du meeting de Villepinte, un sondage Ifop donne respectivement 28,5 % à Nicolas Sarkozy et 28 % à François Hollande. Il faudrait une sacrée mauvaise foi pour relever la coïncidence entre ce résultat et le meeting. L’opération était évidemment programmée. Le commentateur de l’Ifop peut parler « d’effet Villepinte » (Frédéric Dabi), en dépit de toute norme d’analyse pour un sondage effectué le jour même et sachant que des événements ne produisent pas d’effets instantanément.

Personne n’a relevé non plus que l’auteur du push poll n’était autre que l’Ifop, devenu, après l’Opiniongate et les problèmes d’Opinionway, trop « repéré », le fournisseur patenté de l’Elysée. On se gardera d’oublier que sa propriétaire Laurence Parisot est présidente du Medef. Que les sondages soient devenus le principal moyen des coups bas de campagne électorale, on ne l’apprend pas aujourd’hui même si cette campagne dépasse largement les précédentes. Si on se demandait benoîtement pourquoi l’Elysée s’est obstinément opposé à la réforme des sondages, on a la réponse. On aurait cependant aimé plus de vigilance méthodologique de la presse française. Il est vrai qu’un peu de suspense est si bon. Qui a été sensible à la fiche technique du sondage ? Or, le sondage a été effectué par téléphone et en ligne les 11 et 12 mars 2012 [1]. Cette méthode mixte est un bricolage qui se prête à toutes les manipulations. Sous le sceau du « secret industriel » d’un sondeur qui fait silence sur ses procédés, il s’agit donc de mêler sondés questionnés par téléphone et internautes volontaires. La mention de la méthode des quotas sur un échantillon spontané est une supercherie. Quelle est la composition sociale et politique du panel de l’Ifop ? Quelle était la rémunération des internautes ? Peu importe ici les chiffres. Qu’en dire d’ailleurs ? Aucun spécialiste sérieux ne succomberait au piège qui consisterait à les prendre au sérieux. Il s’agit ici de relever seulement les procédés déloyaux qui s’immiscent dans la lutte politique. Si on doutait que les sondages dévoyaient la démocratie, on n’a aujourd’hui que l’embarras du choix des évidences.

 

28 février 2012

LES 12 PROPOSITIONS (Bayrou) du RÉFÉRENDUM du 10 JUIN

Mes 12 propositions

1/ Fixation des règles de composition d'un gouvernement resserré de moins de 20 ministres.

2/ Cumul des mandats "interdit" pour les députés dès les législatives de juin, "limité" pour les sénateurs.

3/ Délégation de vote supprimée et donc présence obligatoire des députés pour voter les lois; tous les votes seront publics.

4/ Fixation des principes d'une nouvelle loi électorale et d'une nouvelle composition de l'Assemblée nationale: nombre des députés diminué d'un tiers, "de l'ordre de 400" au lieu de 577 aujourd'hui. Elus pour trois-quarts au scrutin majoritaire actuel et pour le quart restant à la proportionnelle. Réduction du nombre de sièges applicable au Sénat.

5/ Reconnaissance du vote blanc à toutes les élections.

6/ Obligation effective de parité hommes-femmes.

7/ Suppression de "la myriade de micro-partis individuels ou de complaisance".

8/ Définition du conflit d'intérêts pour les responsables politiques, pour les hauts fonctionnaires (obligation de déclaration publique des intérêts privés avant l'entrée dans la fonction et lors de toute modification, fixation des incompatibilités), création d'une Autorité de déontologie de la vie publique pouvant être saisie par les citoyens.

9/ Interdiction du retour dans la vie publique des élus condamnés pour corruption.

10/ Indépendance de la justice. Le ministre de la Justice aura un statut particulier. Sa nomination, proposée par le duo exécutif, devra être soumise à l'approbation d'une majorité qualifiée du Parlement, devant qui il sera individuellement responsable et par qui il pourra être censuré. C'est lui qui conduira au nom du gouvernement la politique pénale de la nation.

11/ Indépendance des médias. Abrogation de la procédure "scandaleuse" qui fait de la nomination des présidents de l'audiovisuel public l'apanage personnel du chef de l'Etat.

12/ Procédure nouvelle pour éviter les nominations de complaisance et les soumettre à une approbation du Parlement et non pas à la "pseudo-approbation" actuelle.

11 février 2012

DISCOURS de CLÔTURE du FORUM "Solidarité" par François BAYROU

Vous trouverez ICI la transcription du discours de clôture du Forum de la Solidarité par François BAYROU, le 11 Février 2012, à PARIS.

Un document à archiver par la densité et la richesse de projection sur la société française.

François BAYROU dit "STOP !" à Nicolas SARKOZY

Indigné, comme une majorité de français, face à la perspective de référendums culpabilisants une partie des français face à d'autres français - comme, entr'autres, celui sur les chômeurs - François BAYROU, en clôturant ce Samedi 11 Février le "Forum de la Solidarité", dit "STOP !" à Nicolas SARKOZY.

10 février 2012

DÉBAT RÉGIONAL sur les PRÉSIDENTIELLES

Sur le plateau de "TVSud" à Montpellier, le 9 Février 2012, dans le cadre de l'émission "ON EN PARLE", s'est déroulé un débat télévisé auquel participait les principaux responsables politiques régionaux (Hérault et Gard), dont (par ordre alphabétique) : Philippe BERTA (Pdt du MoDem du Gard), France JAMET (Front National), René REVOL (Front de Gauche), Christophe RIVENQ (UMP), J.René ROUMEGAS (EELV), Alain TEISSEIRE (PS).

Pour visionner ce débat très passionné, cliquer ICI.

04 février 2012

"INSTRUIRE EN FRANCE" : LES 30 ORIENTATIONS de François BAYROU

"INSTRUIRE EN FRANCE"

30 ORIENTATIONS

POUR L'ÉDUCATION

par François BAYROU


Forum sur l'Éducation du 4 FÉVRIER 2012.

 

PLAN GÉNÉRAL :


1 - IL FAUT UN CONTRAT DE PROGRÈS ENTRE L'ÉCOLE ET LA NATION

2 - AU LIEU D'ÊTRE DANS LE '"RÉFORMITE", IL FAUT UN PLAN DE PROGRÈS CONTINU, INSCRIT DANS LE LONG TERME

3 - REFAIRE DE L'ÉCOLE UN LIEU D'OÙ LA VIOLENCE EST ESCLUE

4 - IL FAUT RESTAURER LA CONFIANCE DE LA NATION DANS SES ENSEIGNANTS

5 - LES CONCOURS DE RECRUTEMENT NATIONAUX SONT LA VOIE LA PLUS RÉPUBLICAINE ET LA PLUS LÉGITIME

6 - LA RECONSTRUCTION D'UNE ANNÉE DE FORMATION, EN ALTER,NANCE ABVEC L'EXERCICE DANS LA CLASSE, EST IMPÉRATIVE

7 - LA NOTATION PÉDAGOGIQUE DES ENSEIGNANTS DOIT ÊTRE ASSURÉE PAR DES ÉZVALUATEURS EXPÉRIMENTÉS, DE LA MÊME QUALIFICATION AU MOINS, DE LA MÊME DISCIPLINE ET NON PAR LE CHEF D'ÉTABLISSEMENT

8 - ARRÊTER AVEC LES SURCHARGES ADMINISTRATIVES, LA MULTIPLICATION DE RÉUNIONS, L'AVALANCHE DES LIVRETS DE COMPÉTENCE

9 - D'ABORD LES BASES ET LES BASES D'ABORD !

10 - LES PRINCIPALES DIFFICULTÉS DES ÉLÉVES TRÈS JEUNES SONT PSYCHOAFFECTIVES

11 - LE PREMIER LIEU DE L'ÉDUCATION, C'EST LA FAMILLE

12 - LA QUESTION DES MÉTHODES PÉDGOGIQUES DOIT ÊTRE TRANCHÉE NON PAS PAR L'IDÉOLOGIE, MAIS PAR L'ÉVALUATION DES RÉSULTATS

13 - AUCUN ÉLÉVE NE DOIT ENTRER AU COLLÈGE SANS QU'IL SOIT GARANTI QU'IL MAÎTRISE LA LECTURE ET L'ÉCRITURE

14 - POUR PRÉVENIR CES ÉCHECS, IL FAUT PENSER LE NOMBRE DRÉLÉVES PAR CLASSE EN FONCION DE LA RÉALITÉ DE LA CLASSE

15 - LE COLLÈGE DOIT ÊTRE DIVERSIFIÉ

16 - DANS CHAQUE DISCIPLINE, LE "APPRENDRE À APPRENDRE" ET LE RETOUR ASSIDU AUX BASES DOIVENT SERVIR DE SOCLE

17 - INFORMER LES ÉLÉVES SUR CE QU'ILS NE MAÎTRISENT PAS : LES CODES DE COMPORTEMENT, D'HABILLEMENT, DE LANGAGE, LES CHEMINS DE LA CONFIANCE EN SOI

18 - LES RYTHMES SCOLAIRES DOIVENT ÊTRE RECONSTRUITS

19 - LES DEVOIRS DOIVENT ÊTRE FAITS DANS LE CADRE DE L'ÉTABLISSEMENT

20 - DONNER AUX CHEFS D'ÉTABLISSEMENT DES POSSIBILITÉS NOUVELLES

21 - L'ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL DOIT REPOSER NON PAS SUR L'ÉLIMINATION MAIS SUR LA VOCATION

22 - INFORMATION SIR LES MÉTIERS TOUT AU LONG DU COLLÈGE

23 - UN PLAN DE DÉVELOPPEMENT DE L'APPRENTISSAGE ET DE L'ALTERNANCE.

24 - CONTRE LA DOUBLE PÉNURIE DE SCIENTIFIQUES ET DE LITTÉRAIRES, RÉFLÉCHIR À L'ORGANISATION DES BACCALAURÉATS

25 - REFONDER L'ARTICULATION ENTRE ENSEIGNEMENT SECONDAIRE ET ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR

26 - L'ORIENATION, C'EST UNE ARDENTE OBLIGATION

27 - ASSURER LA SCOLARISATION DES ENFANTS EN SITUATION DE HANDICAP

28 - PLAN SANTÉ, ADDICTIONS, CANNABIS, ALCOOL, MOBILISATION DES ÉTUDIANTS EN MÉDECINE

29 - RÉFLEXION GÉNÉRALE SUR L'ÉDUCATION NUMÉRIQUE

30 - OUVRIR LES ÉTABLISSEMENTS EN DEHORS DES HEURES DE COURS À LA DEMANDE D'ÉDUCATION DE LA SOCIÉTÉ


(Pour ouvrir chaque thème, cliquer ci-dessus sur "Forum sur l'Éducation")

01 février 2012

CONTRE LE SURENDETTEMENT, TOUT POUR L'EMPLOI....

20 PROPOSITIONS

POUR REDRESSER LE PAYS

par François BAYROU


Conférence de presse du 1er FÉVRIER 2012.

 

PLAN GÉNÉRAL :

 

A - CONTRE LE SURENDETTEMENT, LE RÉTABLISSEMENT DES FINANCES PUBLIQUES :

1 - LE REDRESSEMENT DES FINANCES PUBLIQUES DE LA FRANCE SUPPOSE BAISSE DES DÉPENSES AUTANT QU'AUGMENTATION DES RECETTES

2 - UN VRAI PROGRAMME D'ÉCONOMIES PASSE PAR UN PRINCIPE : LA FRANCE NE DÉPENSERA PAS UN EURO DE PLUS DANS LA SPHÈRE PUBLIQUE PENDANT 2 ANNÉES QU'ELLE N'AURA DÉPENSÉ EN 2012

3 - TROIS GRANDES DÉCISONS SUR LES RECETTES

4 - INSCRIPTION DE LA "RÈGLE D'OR" DANS LA CONSTITUTION

 

B - LE RÉARMEMENT DE LA PRODUCTION FRANÇAISE :

5 - ARCHITECTE DE CE MOUVEMENT : UN COMMISSARIAT NATIONAL AUX SRATÉGIES

6 - MISE EN RÉSEAU DES GRANDES ENTREPRISES ET DES PME

7 - UN SOUTIEN AU FINANCEMENT PAR LA CRÉATION D'UNE OU PLUSIEURS BANQUES D'ÉCONOMIE MIXTE DÉCENTRALISÉES DE SOUTIEN AUX PME

8 - CRÉATION D'UN LIVRET D'ÉPARGNE INDUSTRIE

9 - NÉGOCIATION NATIONALE AUTOUR DE LA RÉNOVATION DU CLIMAT SOCIAL DANS L'ENTREPRISE

10 - POUR FAIRE BOUGER LES CHOSES, LA PARTICIPATION DES SALARIÉS AUX CONSEILS D'ADMINISTRATION DES ENTREPRISES

11 - LA PARTICIPATION PAR LA NÉGOCIATION AU SEIN DES COMITÉS D'ENTREPRISE

12 - LA NÉGOCIATION D'ACCORDS PARTICULIERS AU SEIN DE L'ENTREPRISE SOUMISE À DES ACCORDS-CADRES DANS LES BRANCHES

13- UN CRÉDIT D'IMPÔT INNOVATION À L'IMAGE DU CRÉDIT D'IMPÔT-RECHERCHE ET UN ENCOURAGEMENT AU LIEN PME-UNIVERSITÉS

14 - UN STATUT POUR LES BUSINESS-ANGELS À L'IMAGE DES FONDS DE PRIVATE EQUITY

15 - L'ASSOCIATION DES CONSOMMATEURS : LA CRÉATION D'UN LABEL INDÉPENDANT

16 - DÉVELOPPER L'IMAGE DE MARQUE DU "PRODUIT EN FRANCE"

 

C - INSCRIRE LE PRODUIRE EN FRANCE DANS LE CADRE D'UNE POLITIQUE INDUSTRIELLE EUROPÉENNE

17 - DÉFINITION DE PRIORITÉS SECTORIELLES EN NOMBRE LIMITÉ MAIS FORTEMENT STRUCTURANTES

18 - POUR FINANCER SES PRIORITÉS STRATÉGIQUES, L'EUROPE DEVRA MOBILISER L'ÉPARGNE DES EUROPÉENS ET L'ORIENTER VERS DES BESOINS D'INVESTISSEMENTS À LONG TERME

19 - POUR SORTIR DE LA CRISE, UNE ALLIANCE ENTRE L'EUROPE ET LES PAYS ÉMERGENTS

 

D - UNE MESURE EXCEPTIONNELLE POUR L'EMPLOI

20 - UN EMPLOI SANS CHARGES PENDANT DEUX ANS POUR TOUTE ENTREPRISE DE MOINS DE 50 SALARIÉS

 

ANNEXE : PROJECTION DES FINANCES PUBLIQUES 2011-2017

 

mouvement démocrate,bayrou,politique


28 janvier 2012

SONDAGE CSA après le discours de F.Hollande au Bourget

Sondage CSA.jpg

Il y a ceux qui montent...., et ceux qui baissent.

12 janvier 2012

CÔTE DE POPULARITÉ POLITIQUE (Figaro Magazine du 14/1/2012)

mouvement démocrate,bayrou,politique

Le Figaro Magazine de ce prochain samedi 14 Janvier publie le sondage TNS/Sofres des personnalités préférées des français pour leur confier des responsabilités politiques.

À noter la progression spectaculaire de François Bayrou.