Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26 février 2020

NÎMES EN MIEUX - "Volet Écologique"

©Colin Delprat

La liste "Nîmes en Mieux" a présenté ce mardi 25 février les contours de son projet sur le thème de l'écologie pour les prochaines municipales, en compagnie d'Yvan Lachaud, Olivier Jalaguier, Barbara De Vos (photo) et Martine Tibérino.

"Quand on fait de la politique, on pense à l’avenir. Ce lundi, on a été encore exemple du dérèglement climatique avec des températures anormalement hautes", regrette Yvan Lachaud qui a énuméré ses initiatives écologiques effectuées en tant que président de Nîmes Métropole.

"Nous devons réinventer la ville de demain pour qu'elle soit plus durable, responsable et innovante. Nos objectifs seront clairs en début de mandat avec une volonté de faire du collaboratif avec les citoyens et les entreprises. Notre leitmotiv est d’avoir un très haut degré d’exigence", assure Barbara De Vos (MoDem), chargée du développement durable et de la résilience climatique sur la liste d'Yvan Lachaud. 

Les propositions marquantes :

- Planter 10 000 arbres et murs végétaux supplémentaires
- Créer une "forêt générationnelle" de 40 hectares près de l'aérodrome de Courbessac
- Ombrières, brumisateurs et fontaines dans les rues 
- Aménagement de la "coulée verte" entre les anciennes Pépinières Pichon et le Bois des noyers.
- Conserver le parc Meynier de Salinelles et instaurer un parc hôtelier sur la thématique des thermes romains 
- Charte "0 produits phytosanitaires"
- Développer les constructions à énergie positive et favoriser le plan local d'urbanisme 
- Créer une brigade de police spécialisée dans la lutte des atteintes à l'environnement
- Installation d'un jardin partagé par quartier
- Produits bio et circuit court dans les cantines scolaires
- Améliorer la gestion des déchets
- Développer la recherche sur les irrigations des parcelles viticoles et arboricoles 
- Mise en service de 400 vélos dont 100 électrique et 40 km de pistes cyclables
- Création de 13 parkings relais

"La transition écologique, c’est une contrainte, une nécessité mais aussi une chance. Elle peut être un levier économique important. Nous souhaitons remettre à plat la candidature l'Unesco basée autour de l'eau", avance Olivier Jalaguier, nommé co-directeur de campagne et responsable de la communication depuis son inéligibilité. 

Interrogé sur la non-signature du "Pacte en Transition", Barbara De Vos explique ce choix : "Nous saluons le travail de ce "Pacte", mais nous ne soutenons pas ce projet dans sa totalité. Nous avons des points divergents assez importants, comme la circulation en centre-ville ou la publicité".

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.