Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30 octobre 2018

Du DIESEL et des CLOPES

Du DIESEL et des CLOPES

L'exécutif semble ne pas comprendre que les Français n’acceptent pas d’être pénalisés de rouler au diesel, après y avoir été, il y a encore peu, vivement encouragés.

En croyant attaquer le Président des Républicains - Mr Laurent Wauquiez - Mr Benjamin Griveaux s’en est pris de fait à une bonne partie des français.

Mr Wauquiez, tirant à boulets rouges (comme il en est coutumier sur n'importe quoi) à propos de la décision du pouvoir de taxer le diesel, en guise de riposte et pour justifier le choix d’une fiscalité écologique ("le diesel qui pollue") et salubre ("le tabac qui tue"), Mr Griveaux qualifia Mr Wauquiez de "candidat des gars qui fument des clopes et qui roulent au diesel". Et de conclure que "ça n’est pas la France du XXIe siècle que nous voulons".

La France du XXIè siècle, pour Mr Griveaux, c’est probablement celle qui circule en trottinette électrique dans les rues de Paris et, peut-être aussi, celle qui ne fume pas de cigarettes. C’est, peut-être encore, celle qui peut avoir tendance à se prendre pour une avant-garde dont la mission serait de sauver la planète.

Mr Griveaux a raison : cette France-là existe bien, et c'est fort heureux. Mais elle est aussi utile qu’elle peut être horripilante dans son zèle écologiste. Mais il existe aussi une autre France, plus nombreuse que la première, tout aussi utile que celle qui bannit le diesel : celle qui continue de rouler en voiture diesel. Et puis encore, il existe aussi une autre France, pas forcément la même : celle qui n’a pas encore arrêté de fumer.

Les Français qui roulent aujourd'hui au diesel ont pour le moins deux raisons de le faire : d’abord parce qu’ils ont, trop souvent, besoin de leur voiture pour se rendre au boulot ou pour leurs besoins familiaux, ensuite parce qu’on les a incités à utiliser le gazole, considéré comme moins polluant que l’essence (le moteur diesel consommant en effet moins que le moteur à essence)…. jusqu’à ce qu’on proclame aujourd'hui tout le contraire !

Alors, en attendant de pouvoir s’acheter une "Tesla" - ce qui n’est pas demain la veille, - les français continuent de rouler aussi en diesel. Et quand ils passent à la pompe, ils constatent que le plein a augmenté de 21% en un an : c'est beaucoup, beaucoup plus que leur pouvoir d’achat ne peut le supporter.

En attendant de rentrer dans les clous du "bon Français" du XXIe siècle, ceux-ci ont donc droit, aujourd'hui, au mépris de M. Griveaux pour qui la France rêvée ne sent ni le gazole ni le tabac froid.

F.VDV

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.