Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 23 septembre 2014

APPEL À UNE RÉACTION CIVIQUE D'URGENCE

UDI-MoDem.FB.jpg



    Le hasard du calendrier fait que, dans les semaines qui suivent, les familles du centre se recomposent.

    Dans un mois, les familles de l'UDI auront fait le choix de désigner, en leur sein, un successeur à Jean-Louis BORLOO. Nul doute que ce choix aura un effet d'impulsions nouvelles sur les grandes orientations qu'entendent faire entendre leurs adhérents.

    Peu de semaines après (fin Novembre), toutes les fédérations départementales du MODEM sont appelées à renouveler leurs propres instances locales (Président, Conseil Départemental) pour un nouveau départ à la veille d'échéances nouvelles (cantonales, régionales) qui s'approchent et face auxquelles leurs adhérents devront s'engager et fixer aussi leurs orientations.

    Que ce soit à l'UDI, ou au MODEM, mobilisés l'un comme l'autre vers cette volonté de rassemblement marquée par la fondation, il y a près d'un an, de "l'Alternative UDI*MODEM", scellée conjointement par Jean-Louis Borloo et François Bayrou, rassemblement qu'exige aujourd'hui, plus que jamais, la situation de la France entraînée dans la spirale stérile du bipolarisme ravageur UMP/PS et nous expose désormais à tous les dangers, dont celui des dérives extrémistes, cette fondation marque d'une manière forte que tout parti unique de la droite et du centre ne serait qu'une illusion.

    Être responsable, c'est prendre ses responsabilités. Chaque adhérent, que ce soit à l'UDI ou au MODEM, est face à elles. La somme des intérêts particuliers n'a jamais fait l'intérêt général. Il faut que le centre s'assume pleinement, C'est la condition pour que notre pays retrouve enfin un cap, une espérance et des perpectives. Le temps du "chacun pour soi" n'est plus d'actualité. Il est urgent d'agir et cette urgence appelle une réaction civique

    UDI et MODEM ont décidé de prendre leurs responsabilités. UDI et MODEM doivent, ensemble, être les acteurs centraux de la reconstruction intellectuelle et politique dont la France a besoin. Tous deux partagent, historiquement, les mêmes valeurs. C'est une chance pour la France, chance qu'il faut saisir. Si le centre qu'ils incarnent tous les deux veut dire quelque chose pour tracer une autre voie libératrice de notre pays, il faut qu'ils le disent ensemble avec force. Les dirigeants, à quelque niveau de responsabilité soient-ils et auxquels nous lierons nos destinées ne peuvent pas être des dirigeants qui divisent : ils contribueraient alors à l'affaiblissement du destin de la France, de nos régions ou de nos autres collectivités territoriales.

    Chacun, que ce soit à l'UDI, ou au MODEM, dans le respect mutuel de notre liberté, nous savons que nous ne changerons pas la France seuls.

    Pour cette raison, le MODEM du GARD affirme ici sa volonté d'œuvrer à la reconstruction de notre pays et de nos collectivités. Il y prendra toute sa part de responsabilités et ce dans cet esprit de rassemblement des familles du centre.

Les commentaires sont fermés.