Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17 octobre 2018

L'INQUIÉTANT MONSIEUR MÉLANCHON

TRIBUNE LIBRE

"L'INQUIÉTANT MONSIEUR MÉLANCHON"

de Jean-Michel BRETONNIER

Journaliste

Président de la Commission de l'Information du GGQR

Applaudi par les députés du Rassemblement national, Jean-Luc Mélenchon dénonce une justice aux ordres du pouvoir politique.

Le leader de La France insoumise (LFI) nous inquiète d’abord pour lui-même : il voit le régime cubain si beau qu’il lui attribue, lors d’un discours à l’Assemblée nationale, la paternité d’un vaccin contre le cancer du poumon qui, hélas…. n’existe pas. Il retirera ensuite son affirmation. Il avait parlé un peu vite, sur un sujet pourtant sensible.

Il nous inquiète ensuite pour nous-mêmes, quand il prend ses fantasmes de persécution pour la réalité, en foulant la plus élémentaire vérité, et au mépris de nos institutions et de ceux qui les représentent.

Mélanchon.jpgLe Premier ministre s’est dit, hier devant les députés, choqué par les images de Jean-Luc Mélenchon s’opposant à la perquisition du siège de LFI. Édouard Philippe, dans sa volonté d’afficher en toutes circonstances sa placidité, avait choisi d’user d’une litote. L’attitude du leader des Insoumis, éructant à la face d’un policier, bousculant un procureur, enfonçant la porte d’un local et précipitant ainsi la fin d’une perquisition, dénonçant une justice aux ordres, doutant de notre état de droit, était grotesque, indécente et indigne.

Ces perquisitions étaient, certes, massives et donc impressionnantes, et une intrusion chez soi, même légale, est choquante. Mais toutes les procédures qu’impose la loi ont été en l’occurrence respectées. D’autres locaux de partis, d’autres domiciles de responsables politiques ont été perquisitionnés par le passé. Nous étions et sommes toujours pour autant en démocratie.

Mais M. Mélenchon se prend pour Lula, il s’imagine bientôt emprisonné, comme il le dit lui-même. Sans doute rêve-t-il de se faire libérer des geôles capitalistes par le peuple aux yeux enfin dessillés.

Les outrances de Jean-Luc Mélenchon ont pour but de faire douter de la réalité jusqu’à lui substituer une fiction politique. Comme celle du vaccin cubain.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.