Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 02 octobre 2012

PETITES PHRASES PRONONCÉES ce 30 SEPTEMBRE par F.BAYROU

RAPPORTS GAUCHE-DROITE

"La coopération porte plus de fruits que le conflit perpétuel" (Bill Clinton)

mouvement démocrate,bayrou,politiqueLa coopération, l'attente, la recherche du consensus sur les sujets importants entre les grands courants politiques qui font une démocratie, entre majorité et opposition, cette coopération-là marche mieux que la recherche perpétuelle de l'affrontement, que le déchaînement des passions agressives, que l'exaspération voulue des détestations, particulièrement dans un pays en crise. Et c'est une conception de la démocratie et de la société qui s'énonce là, particulièrement dans ces circonstances, car rien n'est plus facile que de faire flamber l'exaspération, la mésentente, de souffler sur les braises : rien aussi n'est plus néfaste et plus dangereux.

HOMMES POLITIQUES - HOMMES D’ÉTAT

"Il y a deux sortes de responsables politiques, ceux qui préparent la prochaine élection et ceux qui préparent la prochaine génération. Les premiers sont des hommes politiques, les seconds sont des hommes d'État" (Winston Churchill)

Nous sommes ceux qui cherchons la coopération entre les grands courants de pensée du pays, plutôt que l'exaspération des conflits et des affrontements. Nous sommes ceux qui préparons la prochaine génération, plutôt que la prochaine élection.

LA PLACE DU CENTRE

Nous qui sommes des démocrates en France, nous aimons aussi l'idée de Centre, car le Centre, c'est ce qui se bat toujours contre les extrêmes. Le Centre, c'est le lieu où l'on refuse de regarder ses concurrents comme des adversaires et ses adversaires comme des ennemis.

Quand on nous expliquait qu'il fallait que le Centre se scinde, car il fallait qu'une fois pour toute, il fut clairement à droite, nous défendions son intégrité et son unité et son originalité et, aujourd'hui, nous disons : "Si le Centre existe, alors le Centre est un. Il n'y a pas de Centre droit, de Centre gauche ou de Centre ailleurs. Le Centre n'a pas besoin d'adjectif"

Le Centre doit se définir par lui-même, et pas par rapport aux autres.

LES ALLIANCES

Nous pouvons nous allier, mais nous ne devrons pas nous dissoudre. Il n'y a pas d'allégeances obligatoires, il n'y a pas d'alliances obligatoires. Car l'alliance obligatoire, ce n'est pas une alliance, c'est une soumission, spécialement quand on prétend obliger le Centre à renoncer à son histoire, à son passé.

Il n'y a que les faibles qui craignent la compétition.

MESSAGE PERSONNEL à Jean-Louis BORLOO

Il y a au moins une personne en France qui ne devrait pas prétendre que le centre doit être à droite : c'est le président du Parti radical. (…)

Cette histoire du Parti radical s'est déroulée, pour l'essentiel, non à droite, mais à gauche. Et c'est nier l'histoire du Parti radical que de prétendre qu'il faut effacer, rayer d'un trait de plume la grande histoire républicaine française pour la projeter uniquement sur la droite.

Il faut que tous ceux qui se réclament de ce courant politique et qui ont, pour les uns, été depuis 10 ans à l’UMP, ceux qui, pendant dix ans, ont été au centre droit et puis, comme moi, dans un centre qui veut être indépendant…

Il faut que tous ceux là soient ensemble, sans devoir se renier.

Extraits du discours de clôture de François Bayrou à l'Université de Rentrée à Guidel le 30 Sepgtembre 2012

Les commentaires sont fermés.