Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 04 mai 2018

Pierre BATY, nouveau Président des Jeunes Démocrates

 

Pierre_Baty.jpg

Peux-tu te présenter et nous en dire un peu plus sur ton parcours politique ?


Cela fait 9 ans que je milite au MoDem pour défendre nos idées centristes, humanistes et une certaine vision de notre démocratie. La richesse de notre famille politique, c’est aussi d’être composée de membres qui se connaissent depuis longtemps et s’entraident. Quel que soit le mouvement départemental dans lequel j’ai pu militer - Vendée, Nord, Paris - j’ai toujours pu y trouver des militants expérimentés prêts à former la relève.
Avec la nouvelle équipe que j’ai l’honneur de conduire, nous sommes la première génération à n’avoir connu que le MoDem comme mouvement politique central, nous portons donc une vision particulière de la place qu’il doit occuper dans le débat public.
 
Quelles ambitions et projets souhaites-tu porter au sein des JDem ?


Nous portons une double responsabilité. La première, c’est vis-à-vis de notre génération, qu’on dit trop peu engagée et éloignée de la politique. Nous voulons montrer que la politique sert plus que jamais à quelque chose, et spécialement dans les zones rurales et les banlieues, en développant des projets et des propositions à relayer auprès de nos élus.
Notre seconde responsabilité c’est vis-à-vis de notre mouvement. Les échéances européennes et municipales seront cruciales. Il nous revient de faire émerger la nouvelle génération politique. Nous lancerons des ateliers pour repérer et développer les idées innovantes et ferons en sorte que les Jeunes démocrates remplissent le rôle d’école politique pour repérer et former les jeunes talents du mouvement. Sachons forger une nouvelle force militante capable de porter nos idées et nos valeurs.
 
Des tensions se font ressentir dans certaines universités … Que penses-tu de ces mouvements ?


Elles n’ont pas duré et pour cause ! Loin d’être le reflet d’une génération qui veut réussir, elles ont surtout été le fait d’une minorité dirigée par les opposants au changement. Aux JDem, nous croyons au contraire que la réforme n’est pas encore allée assez loin. Beaucoup de chantiers restent ouverts sur l’égalité des chances, et notamment sur la simplification du système de l’enseignement supérieur, sur la revalorisation de l’enseignement professionnel et de la recherche, et sur le rapprochement entre monde universitaire et monde de l’entreprise. Nous comptons bien nous y atteler et faire entendre notre voix.
 
Un mot à adresser aux jeunes militants ?


Nous sommes à un tournant historique de notre mouvement. En étant co-responsables de la réussite de la nouvelle majorité, nous avons maintenant le devoir d’agir et d’ancrer nos propositions dans le réel. C’est quelque chose que nous attendions depuis longtemps : c’est parti !

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.